Eric Garandeau sèchement débarqué de la Présidence du CNC !

Je regrette qu’Eric Garandeau ait été sèchement débarqué de la présidence
du Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC), qu’il assumait
depuis deux ans et demi.

Eric Garandeau qui connaissait bien le CNC pour y avoir déjà effectué une partie de sa carrière avant d’y revenir comme président avait pourtant d’ores et déjà un bilan très flatteur. » « Doué d’une vive intelligence, apprécié des professionnels pour ses qualités humaines et sa connaissance du secteur audiovisuel, Eric Garandeau
incarnait parfaitement le dynamisme de ce secteur essentiel de l’exception culturelle française. » Il est très regrettable que soit ainsi mis brutalement fin à ses fonctions. « A l’heure où la France à travers ses parlementaires avait su montrersur l’exception culturelle une union non partisane pour le seul intérêt de la culture, la nomination très politique de Frédérique Bredin apparaît comme une regrettable instrumentalisation de l’administration au profit d’intérêts partisans.

Cette décision intervient en effet après plusieurs autres limogeages de responsables de la culture connus pour leur professionnalisme. » « Dans le même ordre d’idée, les attaques rencontrées contre l’actuel président-directeur général de France Télévisions, à qui est pourtant confié une importante mission de réorganisation, ne peuvent que fragiliser ce secteur culturel déjà très malmené par des coupes budgétaires d’un montant jusqu’ici ignoré.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *